Audit de référencement

La première consiste à réaliser un audit de référencement. Cinq types d’informations doivent y être consignés :
comment le référencement s’intègre-t-il dans votre stratégie marketing ? Est-ce un moyen de promotion de premier ou de second plan ? Combien de sites devrez-vous référencer dans l’année qui vient ? Dans quel ordre ?
quelles sont les caractéristiques techniques de votre site web ? Possède-t-il de nombreuses pages HTML statiques (pages classiques réalisées avec un éditeur de pages HTML comme Dreamweaver) qui sont très facilement indexées par les outils de recherche ? Votre serveur web génère-t-il au contraire des pages dynamiques qui sont très difficilement reconnues par les moteurs de recherche ?
Vos sites sont-ils déjà inscrits dans les annuaires, moteurs, métamoteurs, comparison shoppers ? Si oui, dans lesquels ? Apparaissent-ils sur les mots clés qui sont importants ?
Quels sites apparaissent dans les premières pages de résultats des outils de recherche ? Sont-ils des concurrents directs ? Sont-ils des sites professionnels ? Peut-on accéder à leurs statistiques de trafic ? Quels sont les mots clés utilisés par les internautes pour arriver sur ces sites ? Apparaissent-ils par hasard ou ont-ils optimisé leur référencement ? Quel est le niveau de qualité de leur référencement ?
Quels sont les mots clés les plus tapés sur l’ensemble des outils de recherche en relation avec votre univers lexical ?